Une aventure mexicaine à l’Université de Perpignan. L’histoire de l’Institut d’Etudes Mexicaines (1974-1984).

Par Daniel Meyran

Professeur des universités émérite

Membre fondateur de l’IEM puis du CRILAUP (Centre de Recherches Ibériques et Latino-américaines de l’Université de Perpignan).

Je tiens à remercier d’abord Etienne Rouziés et la bibliothèque universitaire de l’Université de Perpignan de me permettre de rajeunir et, grâce à la bibliothèque numérique et à son carnet Estudi, de faire vivre le fonds mexicain, unique en France, comme l’avait remarqué avec intérêt un préfet « célèbre » lors de l’inauguration de la nouvelle bibliothèque universitaire en 1998 à Perpignan. Merci à M. le Président de l’Université, M. Fabrice Lorente, pour sa volonté de ne pas oublier le patrimoine mexicain de cette université catalane.

La Faculté pluridisciplinaire du Centre universitaire de Perpignan, à mon arrivée, en septembre 1972, était logée dans des bâtiments préfabriqués (F, I, J, K, L) de l’autre côté du chemin de la Passio Vella (préfabriqués qui ont disparu aujourd’hui). Dès sa création, en mai 1974, l’Institut d’Études Mexicaines y occupa une salle du bâtiment K qui tenait lieu de bureau, de salle de travail et surtout de bibliothèque, une bibliothèque dont le fonds de plus de 5000 ouvrages était constitué, essentiellement, par le legs Daniel Cosío Villegas et par d’autres donations et abonnements. Don Daniel nous avait encouragés : «préparez-nous, là-bas, un refuge confortable pour le jour où l’exil…» avait-il dit à Jean Meyer. Mais comment en était-on arrivé là ? Comment comprendre la naissance d’un Institut d’ Etudes Mexicaines à Perpignan ?

Daniel Meyran, Jacques Issorel, Jean Meyer, Louis Panabière, Bernard Leblon : les fondateurs de l’IEM (milieu des années 1970) Coll. Part.

Lire la suite